Se connecter (Membres)

Login:      

Password:

                 


      Pas encore inscrit ? Créez un Compte

Parmi les choses les plus importantes dans la vie dun homme, il y a lordre


Les innovations dans le monde

  1 – Les physiciens russes inventent de nouvelles Nanoparticules pour l’informatique futuriste à base de lumière

 Carte Electronique
         

Les scientifiques russes ont découvert un nouveau type de nanoparticules de silicium qui peut ouvrir la voie à une révolution dans la technologie des puces d’ordinateur. Ces scientifiques de l’Institut de Moscou de physique et de technologie (MIPT) et de l’Université ITMO ont créé de nouvelles nanoparticules de silicium qui peuvent être utilisés pour accélérer le traitement de l’information, a rapporté RIA Novosti lundi.

« Les fibres optiques d’aujourd’hui sont en mesure de transférer des informations à des vitesses d’enregistrement de centaines de giga-octets par seconde. Cependant, l’électronique de silicium ne permet pas un tel traitement rapide de l’information. La création d’une antenne optique non linéaire va nous permettre de résoudre ce problème, et ouvrir la voie pour le traitement ultra-rapide de l’information optique « , a déclaré Denis Baranov de MIPT, l’un des auteurs d’un article publié dans la revue ACS Photonics.

Les chercheurs ont utilisé du silicium classique pour créer une nanoparticule de silicium nanocristallin, configuré pour agir sur des faisceaux de lumière d’une longueur d’onde déterminée, l’intensité et la durée. Dans leurs expériences, le plasma électronique à l’intérieur des nanoparticules a montré une réaction ultrarapide à des impulsions courtes et intenses de lumière.

Les scientifiques disent que les particules peuvent être utilisées pour former des nano-antenne optiques pour le traitement de l’information dans les futures générations de lignes de communication à fibres optiques et des puces informatiques.

« Notre travail jette les bases pour le développement ultracompact et les dispositifs tout-optique ultrarapides de traitement de signal, » ont écrit dans leur papier les scientifiques.

 Ossillations
Les expériences pompe-sonde avec des nanoparticules de silicium de résonance et le rapport sur la génération de plasma optique dense près de la résonance magnétique dipolaire avec un taux de relaxation ultrarapide (environ 2,5 ps)

Bien que les fibres optiques, en utilisant des particules de lumière, envoient des données sur l’internet à des vitesses ultra-rapides, lorsque les données atteignent nos ordinateurs, ils ralentissent la conversion en électrons. Les puces des microprocesseurs à base de silicium utilisés dans les ordinateurs d’aujourd’hui utilisent des circuits électriques, afin de communiquer les uns avec les autres et transférer des informations.

La loi de Moore, décrit la première fois en 1965, estime que la vitesse du processeur de l’ordinateur va doubler tous les deux ans étant donné que le nombre de transistors sur un microprocesseur double.

Toutefois, ces dernières années, des progrès sont devenus limités par la quantité d’électricité nécessaire pour alimenter le nombre toujours croissant de transistors qui transfèrent des données, ce qui conduit les scientifiques à chercher des alternatives telles qu’à base de lumière ou l’informatique quantique.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

Source: Sputniknews

  2 - Dr Patricia Bath, inventrice du laser pour le traitement de la cataracte... eh oui !

 Patricia Bath
         

Née à New York de parents Noirs et Amérindiens, Patricia Bath est encore lycéenne quand elle est sélectionnée à 17 ans pour un stage de vacances dans une université de sa ville, où elle invente une formule mathématique pour prévoir le taux de croissance du cancer, s'attirant l'attention des milieux scientifiques.

Elle obtient à 22 ans un Bachelor en Arts avant d'incorporer la prestigieuse université d'Howard à Washington où elle entame ses études de médecine. Elle travaille ensuite comme interne dans un hôpital de Harlem avant de suivre un programme d'ophtalmologie à l'université de Columbia, New York.

Bath se rend compte en travaillant dans ces deux endroits que ses patients du quartier noir de Harlem souffrent plus de cataracte que ceux de Columbia.

Elle mène donc une étude qui prouve que les Africains-Américains font deux fois plus la cataracte que la population générale et 8 fois plus le glaucome que les Blancs. Elle en déduit que la cause est un accès aux soins limités pour les Kamits, elle monte une équipe de bénévoles qui prodigue des soins ophtalmologiques (yeux) à Harlem.

A l'université de New York, Patricia Bath devient en 1973 la première personne noire à terminer des études d'ophtalmologie aux USA.

Elle s'installe en Californie où elle devient enseignante à UCLA (Université de Californie à Los Angeles) et à la Charles Drew University (du nom d'un autre célèbre médecin Africain-Américain).

Elle y devient chef du programme de formation en ophtalmologie des deux établissements et crée l'Institut Américain pour la Prévention de la Cécité, pour l'accès aux soins à tous.

Le Dr Bath se penche sur le traitement de la cataracte dès 1981, ce qui va aboutir à une révolution dans le domaine. La cataracte est une ombre dans la lentille de l'œil qui réduit progressivement la vision. Elle était jusque là retirée par une intervention chirurgicale lourde. Patricia Bath théorise l'utilisation d'un laser auquel est associé deux tubes, un pour l'aspiration, l'autre pour l'irrigation.

Le laser incise l'œil, vaporise les cataractes, les débris sont aspirés, l'œil irrigué et la lentille est remplacée artificiellement. Tout cela se fait en quelques minutes, sa technique offrant un gain considérable en temps, confort, et réduit fortement les risques liés à la chirurgie.

C'est en Allemagne qu'elle trouvera un laser assez performant pour pratiquer cette technique. Elle le fera breveter sous le nom de LaserPhaco Prob.

Le Dr Patricia Bath a reçu de nombreuses récompenses et son appareil est aujourd'hui utilisé dans tous les centres d'ophtalmologie moderne au monde. Son invention a permis de rendre la vue à des personnes aveugles depuis des décennies. Elle a en 2000 breveté un système d'utilisation d'ultrasons toujours pour le traitement de la cataracte.

Source : Black Inventor

Source : afriquefemme.com

  3 - THOMAS FULLER : LE MATHÉMATICIEN ESCLAVE DE GÉNIE.

 Mathematicien Esclave
         

Thomas Fuller était un Africain, déporté en Amérique comme esclave en 1724. Il avait des dons remarquables pour les calculs. Et c’est vers la fin de sa vie qu’il fut découvert par des militants anti-esclavagistes, pour qui il servit de preuve que les Noirs ne sont pas mentalement inférieurs aux Blancs.

Le lieu de sa naissance semble se situé entre l’actuel Libéria et le Bénin. Connu sous le nom de N*gro Tom, nous savons qu’on le décrivait comme un homme très noir et nous savons aussi qu'il vivait en Virginie après sa déportation. On sait pour sûr qu’à la fin de sa vie, il était la propriété d'Elizabeth Coxe d'Alexandrie.

Thomas Fuller, connu sous le nom de « La Calculatrice de Virginie », a été arraché à son Afrique natale quand il avait quatorze ans et fut vendu à un planteur. Quand il avait environ soixante-dix ans, deux messieurs, originaires de Pennsylvanie, à savoir, William Hartshorne et Samuel Coates, après avoir entendu parler de ses dons exceptionnels en arithmétique, alors qu’ils voyageaient non-loin de là où habitait cet esclave, l’ont fait venir. Et leur curiosité fut suffisamment récompensée par les réponses qu'il a données aux questions suivantes :

Premièrement : quand on lui a demandé combien de secondes il y avait dans une année et demie, il a répondu en deux minutes environ, 47 304 000.

Deuxièmement: On lui demanda combien de secondes avait vécu un homme de 70 ans, 17 jours et 12 heures, il répondit en une minute et demie 2 210 500 800. L'un des messieurs qui avait saisit sa plume pour effectuer le calcul lui a dit qu'il avait commis une erreur, et que la somme n’était pas aussi grande qu’il l'avait dit. Ce sur quoi le vieil homme répondit: « Arrêtez Maitre ! Vous avez oublié l'année bissextile ». En ajoutant le montant des secondes des années bissextiles les deux totaux arrivèrent au même résultat.

Aujourd’hui, on pense que Fuller a appris à calculer en Afrique avant d’être déporté aux États-Unis comme esclave. Malgré les réponses parfaites de Fuller, il sembla à Hartshorne et Coates que ses capacités mentales aient été meilleures. Ils écriront:

« Il avait les cheveux gris, et présentait plusieurs autres marques de faiblesse due à la vieillesse. Il avait travaillé dur dans une ferme toute sa vie durant, mais n'a jamais été intempérant dans l'usage des liqueurs. Il parlait avec grand respect de sa maîtresse, et mentionna, avec beaucoup d'égard, ses obligations envers elle pour avoir refusé de le vendre; bien qu'elle fut tentée de le faire, par les grosses sommes d'argent qu’on lui avait proposé».

L’un des gentlemen, monsieur Coates, affirma qu’il est dommage que Fuller n’aie pas reçu une éducation à l’égal de son génie. Ce sur quoi il répondit

« Non Maitre! C’est mieux que je ne sois jamais allé à l’école. Il y a trop de gens éduqués qui sont idiots ».

Par : African History-Histoire Africaine

  4 - George Washington Carver

 George Washington Carver
          Piqûre de rappel…Le 10 janvier 1864 naît à Diamond Grove dans le Missouri , esclave, George Washington Carver, qui parvint à suivre des études et fut admis comme le premier étudiant noir de Simpson College à Indianola dans le Iowa avant de suivre les cours du Iowa Agricultural College (aujourd'hui Iowa State University) où, tout en travaillant comme concierge de l'école, il reçut un diplôme en sciences de l'agriculture en 1894. Deux ans plus tard il recevait un diplôme supérieur de la même école et devint le premier Afro-Américain à être enseignant. Le 14 juillet 1943, le président des Etats-Unis Franklin Delano Roosevelt inaugure un monument national dédié à ses découvertes. L'endroit où Carver passa son enfance près de Diamond Grove au Missouri est conservé comme un parc, ce parc est le premier monument national consacré à un Afro-Américain aux Etats-Unis. Sur sa tombe est écrit : "Il aurait pu ajouter la fortune à la gloire, mais ne s'en souciait guère, il a trouvé le bonheur et l'honneur d'être utile au monde." ...Lire la suite sur

         

  5 - Une réussite nomée " Songhaï ". On ne s´en lasse pas





  6 - La technologie tanzanienne vient de nous prouver que l’Afrique décolle ( publié le dimanche 25 septembre 2016)


Helicoptere Tanzanie

La Tanzanie, ce pays de l’Afrique de l’Est, vient de prouver aux yeux du monde, son avancée technologique, en fabriquant son premier hélicoptère bourré des innovations… Bravo !

Mais, il y a des problèmes encore majeurs et non résolus en Afrique : le logement, la famine, l’éducation et la santé. Les Africains doivent d’abord résoudre ces fléaux avant de penser aux hélicos qui n’ont, rien en avoir avec le dur quotidien.

Source : http://www.kongolisolo.co/tanzanienne/ (Kongo Lisolo)

Tanzanie : 200 usines et 200 000 emplois avec l’aide de la Chine, dans les 3 prochaines années



(Agence Ecofin) - En Tanzanie, durant les trois prochaines années, 200 usines seront implantées avec le soutien de la Chine. Ce plan d’envergure, est destiné à donner un nouveau souffle au secteur industriel tanzanien et à faire du pays, une nation industrialisée.

Selon, les propos de Mindi Kasiga (photo), la chargé de communications du Ministère tanzanien des Affaires étrangères et de la coopération est-africaine, rapportés par le DailyNews, les usines permettront de créer 200 000 emplois.

Pour rappel, ce plan d’industrialisation de la Tanzanie s’inscrit dans le cadre de feuille de route du 6e Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) qui s’est déroulé en 2015 dans la ville sud-africaine, Johannesburg. Au cours de ladite rencontre, la Tanzanie a été choisie aux cotés de l’Ethiopie, du Kenya et de l’Afrique du Sud pour bénéficier du soutien de la Chine dans leur marche vers l’industrialisation.

La Chine représente l’un des principaux investisseurs et partenaires commerciaux de la Tanzanie. Elle a notamment investi dans les domaines des chemins de fer, des routes ou encore du secteur portuaire.

Source : http://www.agenceecofin.com/aide-au-developpement/0601-43591-tanzanie-200-usines-et-200-000-emplois-avec-l-aide-de-la-chine-dans-les-3-prochaines-annees

         



         

Inventeurs et savants noirs effacés volontairement de l'Histoire

         

  7 - Le téléphone portable a 40 ans aujourd’hui : Voici son inventeur noir


 L'Inventeur Telephone Portable :


Le téléphone cellulaire a eu 40 ans aujourd'hui

Henry Sampson est l'inventeur du téléphone cellulaire, car c'est à partir de son invention "la cellule Gamma électrique" (brevet déposé le 6 juillet 1971 sous le n° 3591860) qui permet d'envoyer et de recevoir des signaux audio au moyen d'ondes radio sans fil, que le célèbre "téléphone portable" a pu faire son apparition dans le monde entier.

Ce grand chercheur naît en 1931 à Jackson, dans le Mississippi. En 1956, il obtient son bac en sciences à l'Université Purdue. À l'Université de Californie (Los Angeles), il passe en 1961 sa maîtrise en ingénierie, un master en génie nucléaire à l'Université de l'Illinois (Urbana-Champaign) en 1965, et deux ans plus tard, il obtient un doctorat dans le même domaine.

Il fut ingénieur chimiste à l’"US Naval Weapons Center" avant de travailler pour la "Aerospace Corporation" en Californie où il occupera divers postes (ingénieur projeteur, directeur des opérations et des planifications des programmes tests).

Récompenses et distinctions attribuées à Henry Thomas Sampson:
1962-1964: Fellow of US Navy,
1964-1967: Atomic Energy Commission,
1982: Black Image Award from Aerospace Corp,
1983: Blacks in Engineering, Applied Science and Education Award, Los Angeles Council of Black Professional Engineers

Source : Annuaire diversité (http://www.dakaractu.com/Le-telephone-portable-a-40-ans-aujourd-hui-Voici-son-inventeur-noir_a110549.html)



Histoire de l'aviation : La conquête du ciel, le temps des pioniers