Se connecter (Membres)

Login:      

Password:

                 


      Pas encore inscrit ? Créez un Compte

C'est plus simple d'innover quand on part de rien. Il faut aller à la conquête de chacune de ses idées.


A propos de l'association Le MUR

Reconstruire le Congo avec le MUR (Mouvement Unitaire pour la République)

Le moment est venu d’aller à la rencontre des Congolais engagés dans les associations ou autres groupements d’intérêt collectif soucieux de l'avenir du pays et des lendemains meilleurs pour tous, où l'égalité des chances n'est pas un vain mot ! Le Congo compte aujourd’hui environ 4,5 millions d'habitants. Il doit être fier de son passé, mais tourné vers l’avenir. Il est temps de le rendre plus attractif, plus social, plus solidaire, plus dynamique et plus moderne.

Pour vivre pleinement notre Congo, rassemblons-nous autour de l’Association le MUR. En effet, avec elle, nous allons changer la façon de voir les choses. Même si son programme prévoit des actions diverses et variées, son but n’est pas de tenir des discours abstraits ou technocratiques prétendant tout savoir de la résolution des problèmes du pays. Il s’agit tout simplement de proposer un projet alternatif au mode de vie actuel afin de hisser le Congo-Brazzaville au rang des pays moderne et innovant où il fait bon vivre. Le MUR s’engage ainsi à :

  1. Porter un attachement au Congo-Brazzaville, en faisant bénéficier à ses habitants d’une vie quotidienne meilleure et des moyens adaptés à ses besoins.

  2. Créer une délégation de Responsables à l’artisanat, au commerce, aux entreprises (PME et PMI), aux relations avec les sages des quartiers et des villages, à l’éducation, à la santé, aux acteurs publics et privés.

  3. Favoriser la mise en place d’un Comité Economique et Stratégique qui regroupera l’ensemble des opérateurs économique du pays.

  4. Encourager les actions culturelles et sportives pour tous (équipements). But : rétablir les liens précieux (fraternité) qui doivent exister entre les quartiers et ses habitants afin d’éviter toutes les dérives extrémistes et xénophobes. C’est la première réponse au chômage et à la précarité.

  5. Œuvrer pour la mise en place des services de voirie et de traitement des déchets (faire attention à la mutation écologique, problèmes de propreté).

  6. Valoriser les écoles publiques par des travaux d’entretien et de réfection ou de construction.

  7. Négocier avec les pouvoirs publics la reconstruction des quartiers par la construction des bibliothèques scolaires et publiques, des médiathèques, cinémas, piscines publiques, salles de spectacles aménagement de terrains de foot, basket, gymnastique, espaces de jeux pour enfants. Négocier la réalisation des logements sociaux modernes et viables.

  8. Valoriser l’image du pays à l’extérieur pour attirer les investisseurs. But : création des emplois des jeunes et des séniors.

  9. Réaliser un audit sur la situation réelle des quartiers avec les jeunes et les sages.

  10. Veiller au respect du droit à la dignité de chaque habitant : meilleure alimentation, meilleur logement, meilleurs soins, meilleure éducation.

  11. Promouvoir le partenariat entre les quartiers des différentes villes avec d’autres associations du pays pour renforcer le socle historique d’une citoyenneté active et éviter l’isolement de certains quartiers.

  12. Veiller à la tranquillité des habitants (en exigeant par exemple une police de proximité).

  13. Rechercher des accords et des financements avec les acteurs publics et privés.

  14. Encourager les perspectives de développement.

Le Congo-Brazzaville, un Pays séduisant, au sous-sol riche doit se moderniser et devenir la locomotive de l'Afrique en terme de développement du continent, telle est notre ambition.

Le MUR et son président Jean Noel Mabiala appellent tous les Congolais à se rassembler hors des clivages traditionnels (ethniques et politiques). Que ceux et celles dont la seule volonté est de relever le défi de la solidarité, de la paix, du bien être, du développement soutenable de la démocratie et de la liberté viennent nous rejoindre.
Comme on dit chez nous : seul on va plus vite, mais ensemble on avance plus loin.